Rencontre avec une recruteuse

- Dans Actualités

Laëtita Muller, 33 ans, travaille dans le secteur du recrutement depuis une dizaine d’années et a rejoint le groupe Euro Deal il y a plus d’un an.

Passionnée et épanouie dans son travail, elle nous raconte son quotidien en tant que chargée de recrutement.

 

En quoi consiste ton métier ?

«  Le métier de recruteur amène à remplir de nombreuses missions : analyser les besoins du client, proposer des candidats et suivre son intégration dans l’entreprise d’accueil, gérer les contrats et toutes les demandes des intérimaires et des clients, effectuer du sourcing en permanence…Chaque poste et chaque entreprise est différente, chaque besoin est donc unique.

Si je devais trouver deux qualités au métier de recruteur dans le domaine de l’intérim, ce serait d’être hyper polyvalent et avoir une très bonne gestion du stress. »

 

Qu’est-ce qu’une journée type quand on est chargée de recrutement ?

« Il n’y a pas de « journée type », elles sont complètement différentes les unes des autres. 

Il y a des journées où très souvent tu programmes des choses que tu ne fais pas et tu fais des choses qui n’étaient pas prévues. Notamment dans la matinée, tu dois gérer les urgences, par exemple si un candidat n’est pas en poste, ou a eu accident de travail, il faut en priorité gérer ces incidents. 

On n’a jamais une minute à soi, on ne s’ennuie jamais. On traite instantanément les demandes les plus urgentes et ensuite on fait notre « job » de recrutement. Du coup les journées ne se ressemblent pas, c’est ça que je trouve intéressant. »

 

Pourquoi as-tu décidé de faire ce métier ?

« Je suis passionnée par l’intérim. Je pense qu’il faut être passionné pour faire ce métier. J’arrive le matin, je ne sais pas ce qui m’attend : un intérimaire qui a besoin d’un acompte en urgence, des entretiens annuler à la dernière minute, une nouvelle commande à servir en urgence, trouver des candidats, adapter mon recrutement, faire de la prospection client, remplacer un intérimaire… et j’adore ça. J’apprécie énormément ne pas avoir de tâches linéaires à réaliser dans la journée.

J’aime aussi la proximité avec les intérimaires, la fidélisation des intérimaires qui nous envoient d’autres candidats, avoir la gestion RH de l’entreprise…c’est un travail hyper valorisant.

On a aussi une satisfaction dans la mesure où on met quelqu’un qui n’a pas de travail, en poste, et on est doublement content, aussi quand le client appelle et nous dit que ça se passe bien avec le candidat. Ça peut être quitte ou double, et quand cela se passe mal on se remet aussi en question, mais le plus souvent c’est très gratifiant.

Il faut aussi apprendre à laisser une deuxième chance aux intérimaires et à ne pas forcément se fier à un CV qui peut parfois être très mal réalisé, très mal fourni, et notre job c’est de pouvoir aiguiller les intérimaires. J’essaie de donner un maximum de conseils pour rédiger son CV, et permettre d’être mieux accepté par le client. 

Tous ces éléments font mon bonheur au quotidien ! »