Les effets du tabac

- Dans Actualités

 

 

Vous pensez qu’il élimine votre stress ? Vous ne pouvez plus vous en passer depuis 2 mois, 5 ans, 20 ans ? Il vous prend du temps et de l’argent ?

Oui nous parlons bien du tabac ! 

 

En cette journée mondiale sans tabac, Euro Deal s’intéresse aux mauvais côtés de la cigarette, ce que cela a comme conséquence sur votre santé et votre attitude au travail…mais aussi aux bienfaits d’arrêter le tabac.

Comment renoncer à une cigarette lorsque votre paquet est dans votre sac, ou que votre ami vous tend le sien ? Vous, fumeurs, savez combien il est difficile de résister. La cigarette est une source de plaisir et c’est bien pour cela que les fumeurs deviennent dépendants.

La dépendance est autant psychologique qu’environnementale et physique. En effet, l’addiction dépend aussi de la pression sociale et des influences qui nous entourent. Se détacher de la cigarette tout en restant dans son environnement peut s’avérer être une épreuve difficile. La dépendance se traduit aussi par une sensation de manque physique, et il est parfois compliqué pour les fumeurs de trouver des substituts aussi plaisants.

Arrêter de fumer est donc une dure épreuve, puisqu’il faut changer de comportement et être prêt à renoncer à ses habitudes quotidiennes. D’autant plus lorsque vous avez un travail stressant, et que fumer permet de vous détendre. En effet, la cigarette peut avoir des conséquences néfastes sur votre comportement et votre efficacité dans le travail. D’abord, le tabac aggrave les risques qu’un travailleur peut déjà encourir s’il manipule des produits toxiques, des polluants. De plus, des études ont montré que le taux d’absentéisme est davantage élevé chez les fumeurs, et qu’il y a plus d’accidents du travail parmi les employés fumeurs.

 

On pourrait aussi parler des conséquences sociales et environnementales que le tabac engendre !

Mais on préfère évoquer les bienfaits d’arrêter la cigarette : sur le court comme sur le long terme, l’arrêt du tabagisme a des effets très positifs sur l’organisme. Par exemple au bout de 20 minutes le rythme cardiaque diminue. Après 2 ou 3 semaines, le risque de crise cardiaque baisse et les fonctions des poumons s’améliorent. Au bout de 5 ans, les risques d’AVC reviennent au même niveau que pour un individu non-fumeur.  

Le tabac engendre ainsi à un grand nombre de facteurs et peut avoir des conséquences lourdes, que ce soit sur vous ou sur votre entourage. Dans le cas contraire, son arrêt peut être réellement bénéfique. Depuis l’instauration de différentes mesures telles que l’augmentation des prix et des actions de prévention, le tabagisme ne cesse de reculer en France.

Si vous souhaitez arrêter de fumer, contactez le 39 89 (ou renseignez-vous sur tabac-info-service.fr).